Trop c’est comme pas assez

Accueil/Comment faire/Trop c’est comme pas assez

Trop c’est comme pas assez

L’art de mieux gérer son énergie et de choisir ses combats

Par Catherine Cormier

On connaît tous l’adage, on sait tous qu’à un moment, c’est l’équilibre qui prime sur tout. Que ça ne vaut pas la peine d’y aller all in encore et toujours, de se brûler à tenter d’être partout et pour tout à la fois. Ça, c’est bon, c’est évident – mais pas toujours facile à faire.

Tout va vite!

Il ne faut pas se le cacher, on vit dans un monde d’apparence, de stress, et de temps qui manque. D’urgences. D’instantané. De comparaisons. La facilité à transmettre l’information, la rapidité à la recevoir, la technologie et les réseaux sociaux qui prennent de l’ampleur à chaque seconde – et la culpabilité de manquer quelque chose, de ne pas être assez ceci, trop cela. On se compare, on se console à peine, et on est en proie au FOMO (fear of missing out) sur un moyen temps.

J’ai l’air déprimante comme ça, hum? Un peu alarmante même? Il ne faut pas ;) seulement, je parle en connaissance de cause quand je vous dis que c’est plus qu’important d’apprendre à se poser, à réfléchir, et à choisir ses combats. Le défaut de la qualité d’avoir la possibilité de tout faire – c’est que justement, on veut tout faire. On dit oui à 44 engagements de suite, on s’implique dans 20 causes différentes, on organise 15 soirées pour célébrer tout ça, et demain, on recommence. Pourquoi?

L’urgence de s’accomplir a un prix

L’accomplissement – le sentiment de – est quelque chose qui me fascine. Ça booste la fierté, ça décide pour nous, ça paraît bien dans notre tête, et 99,9 % sur notre CV. Mais ça nous met une pression incroyable sur les épaules, de devoir tout tenir en place, tout supporter, être au top de la partie 24/7.

Ne dit-on pas jack of all trade, master of none? En clair, on peut toucher à tout, on peut s’impliquer à plusieurs endroits, mais on ne peut pas être le ou la meilleure si on se dissipe ainsi. Et donc, l’accomplissement est diminué, la sensation de réussite entachée par toutes les erreurs qu’on a cumulées d’avoir tiré dans tous les sens.

Le temps de s’arrêter

Tout ça pour vous dire que c’est okay, que c’est correct, de vouloir vous arrêter et réfléchir à tous les projets que vous menez de front. Pas besoin d’attendre le début d’une nouvelle année ni même le début d’une nouvelle semaine. Simplement, installez-vous confortablement accompagnée d’un bon thé, prenez une longue inspiration, expirez profondément et allez-y.

Dressez la liste de tous les engagements notés à votre agenda, de toutes les tâches que vous devez faire, de tous les projets qui sont sur la table. Soyez méticuleuse et notez tout ce qui se trouve à votre horaire. Une fois le tour fait, repassez sur chaque item écris sous vos yeux, et demandez-vous honnêtement s’il vous donne une sensation d’ouverture et de bonheur, ou s’il vous ralentit, vous stresse, vous étouffe. Pas besoin d’attendre bien longtemps : ce genre de réponse est facile et inné. Fiez-vous à votre instinct, et épurez ce qui vous laisse un goût amer en travers de la gorge.

Bienveillance envers soi

Petite note pleine d’amour de la rédaction : stop à l’angoisse lorsque vous déciderez de vous retirer d’un engagement ou d’un projet! Ici, on est douce avec soi, on est compréhensive. Il ne s’agit pas d’un choke de vous écouter, il ne s’agit pas d’un abandon sans cœur si vous réalisez qu’au final, vous avez apporté tout ce que vous deviez à cet item qui ne vous motive plus, et que c’est le moment de voguer vers quelque chose qui vous inspirera à nouveau.

Soyez claire avec votre pourquoi, avec votre mission, et au travail, et dans la vie. Cette intention qui vous fait avancer, qui vous fait vibrer – c’est elle qui devrait guider vos choix désormais, et vous permettre de choisir ce qui s’ajoute à votre calendrier. Écoutez-la, et les combats que vous mènerez désormais seront directement alignés avec vous et avec votre couleur!

Sentez-vous que c’est le moment de choisir ce qui est réellement important pour vous?

2 mars, 2018|0 commentaire

À propos de l’auteur:

Catherine parle beaucoup, écrit beaucoup. Elle adore lancer l’étincelle, lancer la conversation qui se terminera en brainstorm créatif, en nouvelle idée révolutionnaire. Rédactrice web, gestionnaire de communauté, blogueuse et formatrice à son compte depuis plus de 6 ans, elle rêve de pages Facebook utiles, de comptes Instagram inspirants, du petit plus qui fait sourire, découvrir, grandir chaque abonné, chaque lecteur.

Laisser un commentaire

Il y a toujours une bonne raison
Téléchargez GRATUITEMENT le ebook « Pourquoi écrire? » et commencez dès maintenant à changer le monde... un mot à la fois! 
Je télécharge 
Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et fournir des fonctionnalités supplémentaires.​​
En savoir plus