Comment se désengager sans culpabiliser

Accueil/Comment faire/Comment se désengager sans culpabiliser

Comment se désengager sans culpabiliser

Vous est-il déjà arrivé d’avoir un rendez-vous avec une personne, puis à la dernière minute, de ne plus pouvoir tenir votre promesse? Ou pire encore, vous est-il déjà arrivé de prioriser l’autre personne parce que vous vous étiez engagée envers elle au détriment de vos propres besoins?

Une course contre la montre

Pour une majorité d’individus, planifier est une nécessité parce que le temps est une denrée rare dans notre vie. En plus de toutes nos tâches professionnelles, rendez-vous personnels de toutes sortes et activités de loisir, il nous est difficile de dire non lorsque nous recevons une invitation. Résultat, on trouve une plage horaire afin de pouvoir satisfaire la demande de l’autre. Même si la plupart du temps nous en sommes heureux, il m’apparaît important de souligner que notre agenda se remplit rapidement parce que nous avons mille et une choses à faire au quotidien. En effet, on a toujours l’impression de courir contre la montre.

Si, par malheur, il nous arrive un imprévu et que nous devons modifier notre planification quotidienne, nous nous sentons déboussolés et notre niveau de stress augmente. Libérer du temps s’avère souvent être la seule solution envisageable.

Libérer du temps signifie souvent réduire ses heures de sommeil ou annuler nos moments pour soi trop souvent remis au lendemain. Dans certaines situations, on regarde notre agenda et on se sent impuissante face à celui-ci. C’est comme si c’était lui qui avait le contrôle de notre propre existence. Parmi toutes ces dates et tous ces rendez-vous, il est impossible de vous y retrouver…

Dans votre tête, vous vous êtes probablement déjà dit : « Il me semble que si je n’allais pas déjeuner avec Martine samedi matin, j’aurais plus de temps et je pourrais y arriver. » Voilà la solution à votre problème, mais vous n’osez pas annuler ce déjeuner avec Martine par peur de lui déplaire. Résultat, nous décidons de nous rendre à ce rendez-vous contre notre gré, on fait semblant d’être joyeux, mais dans le fond, on n’est pas présent pour l’autre. On ne profite donc pas pleinement de l’instant présent.

La solution : un désengagement

Et si la véritable solution se cachait derrière un désengagement volontaire de votre part. Qu’en pensez-vous?

Évidemment, si vous annulez cette rencontre à la dernière minute parce qu’il y a une véritable urgence, vous n’aurez pas l’impression de devoir vous expliquer envers vous-même. À ce moment-là, vous ne ressentirez aucune culpabilité de laisser tomber Martine puisque ce n’est pas de votre faute si une brique vous tombe sur la tête!

Par contre, si vous annulez ce rendez-vous simplement parce que dans votre instant présent vous ressentez le besoin, par exemple, de vous inscrire à un cours de yoga afin de prendre soin de vous et d’augmenter votre niveau d’énergie, il en serait autrement. Rares sont les personnes qui diraient à leur amie : « Martine, je suis désolée, mais il m’est impossible de venir déjeuner avec toi ce samedi parce que je ressens le besoin de me prioriser en pratiquant le yoga! » S’il vous arrivait d’agir ainsi, la culpabilité prendrait le dessus et Martine ne ferait qu’occuper vos pensées pendant toute votre séance de yoga.

Bien se servir de l’agenda

En tant que complice de projets, il m’apparaît évident de souligner que l’agenda est un outil précieux pour planifier, éviter d’être éparpillé et avancer un pas à la fois vers le chemin de la réussite.

Par contre, cet outil de gestion est un couteau à double tranchant. Comment nous est-il possible de planifier nos semaines si on ne peut pas prévoir nos états d’âme? Puisque nos émotions se vivent dans le présent, il peut parfois être difficile de prendre une décision à l’avance sans devoir la modifier à la dernière minute.

Dans la majorité des situations, ce qui a été planifié se concrétise, mais il arrive parfois que nous préférons modifier notre emploi du temps afin d’être plus alignée avec nos véritables besoins. Cette manière de réagir est tout à fait humaine et nul besoin de se culpabiliser de se désengager envers l’autre afin de libérer du temps à notre agenda pour faire quelque chose dont on a vraiment envie.

Même si nous ressentons le besoin d’agir ainsi, pourquoi priorisons-nous l’autre dans la majorité des situations? Souvent, nous agissons ainsi, par peur de déplaire, d’être jugée ou de subir le même sort.

Se poser des questions

Faisons l’exercice à l’envers et posons-nous la question pourquoi est-ce que j’ai intérêt à me désengager sans culpabiliser? Voici trois avantages à la faire :

  • Pour soi

La première concerne la relation que nous entretenons avec nous-même. Quand on se désengage, c’est parce qu’on prend un engagement envers soi-même. On choisit de se prioriser, d’être sa meilleure amie et de prendre soin de soi au quotidien afin de reconnecter avec le bonheur.

Si on n’a aucun contrôle sur notre propre existence, qui d’autre aura le contrôle? Notre agenda? C’est absurde, mais c’est de cette manière qu’une majorité d’humains raisonnent.

  • Pour l’autre

On se désengage d’abord et avant tout pour soi, mais aussi pour l’autre. En effet, être présent de corps, mais non d’esprit, ne permet pas à deux personnes de tisser de véritables liens.

Dans cette optique, se désengager sans culpabilité nous permettrait non seulement de respecter la personne qui nous est chère, mais également de passer du temps de qualité avec elle au moment opportun. Ce moment, une fois arrivé, nous aiderait à consolider notre relation et rendrait l’expérience agréable et harmonieuse.

  • Pour s’exprimer

Enfin, quand on verbalise nos émotions face à la situation, il se peut que la personne ne comprenne pas que le ici et maintenant n’est pas le bon moment pour vous réunir. Au lieu de culpabiliser, réfléchissez aux motivations qui vous poussent à vouloir entretenir cette relation. Peut-être ne partagez-vous plus les mêmes valeurs? Dans certains cas, il est fort possible que votre désir de vouloir repousser ce rendez-vous cache quelque chose de plus profond.

Dans tous les cas, connectez-vous à votre ressenti parce que c’est l’intuition qui a raison.

J’espère que cet article aura pu vous aider à vous réengager envers vous-même. Que votre agenda puisse être un outil qui vous aide à concrétiser vos rêves, mais qu’il ne devienne jamais maître de votre destinée.

Est-ce que vous vous donnez le droit de revoir votre horaire pour vous prioriser?

9 mars, 2018|0 commentaire

À propos de l’auteur:

Je suis la fille aux mille et un projets! Auteure et conférencière, j'ai longtemps fait rire les gens avec ma première entreprise, Rire en Action. Récemment, j'ai découvert ma mission de vie qui m’a mené à créer, Escapade Répit Bonheur. Cette entreprise de service aide les gens à prendre un temps d'arrêt, loin de tout, afin de concrétiser leur projet de vie. Pour découvrir plus en détail ce que je propose: www.escapaderepitbonheur.com

Laisser un commentaire

Il y a toujours une bonne raison
Téléchargez GRATUITEMENT le ebook « Pourquoi écrire? » et commencez dès maintenant à changer le monde... un mot à la fois! 
Je télécharge 
Afin de mieux vous servir, notre site web utilise les cookies
En savoir plus