L’amour oublié

L’amour oublié

Ah l’amour! On en parle, on l’espère, on le vibre, on le vit. En mal d’amour, nous avons l’impression que notre vie ne fait plus de sens. Normal, l’amour fait partie de notre vie depuis toujours. Et quand je dis toujours, c’est vraiment toujours. Tu en doutes?

Et si on remontait dans le temps histoire de faire un petit survol de la situation…

Remontons au tout début de ton existence, la première fois que tes petits yeux se sont posés sur le regard aimant de tes parents. Tu ne le sais peut-être pas, mais, à ce moment précis, tu as vécu ton premier coup de foudre. Ta première expérience amoureuse après seulement quelques secondes de vie. N’est-ce pas magique! Qui plus est, un amour inconditionnel! Bon, j’admets que la suite de la relation aura certainement été faite de hauts et de bas selon les souvenirs que tu as, mais il y a fort à parier que derrière chaque punition, il y avait une grande dose d’amour.

Puis il y a eu les visites chez les grands-parents… Que ce soit à grands coups de becs en pincettes ou de sucre à la crème, il y avait certainement dans l’air une odeur de réconfort qui faisait l’effet d’un immense câlin rempli d’amour.

Ensuite, dans la cours d’école… te rappelles-tu de ton premier béguin? Le mien s’appelait Mathieu. Oh, il ne se passait rien, tout au plus un échange de papier sur lequel on devait cocher oui ou non et le tour était joué! Te souviens-tu de tes joues rosies lorsque la réponse affirmative te parvenait de la main d’une amie entremetteuse?

Dans la même veine, il y a eu les premiers livres d’amour. Ces mots qui avaient la capacité de te faire rêver. Dès lors, tu as été convaincue qu’il y avait quelqu’un, quelque part, qui n’attendait que de te rencontrer. Tant d’heures à combattre le sommeil pour réaliser dans un grand soupir d’étonnement renouvelé que l’amour finissait toujours par triompher.

Puis le premier grand amour a fini par se pointer quelque part entre l’enfance et l’âge adulte.

Absolument certaine que c’était l’amour de ta vie, tu y as plongé tête première. Mais bien qu’amour rime avec toujours, cette histoire de quelques jours, semaines, mois ou années t’a certainement conduit vers ton premier chagrin d’amour. Cette peine immense au cours de laquelle tu t’es promis que plus jamais tu n’aimerais à ce point.

Jusqu’au jour où ton regard à croisé le sien. Timidement, les liens se sont tissés pour vous mener à l’envie de fonder une famille… ou d’adopter un chien! Rappelle-toi ce jour béni entre tous où ton regard a croisé celui de ce petit être pour qui tu allais représenter tout. L’amour inconditionnel venait à nouveau de frapper ton cœur.

Et nous voici au recommencement. On a parlé d’amour dans tous ses sens… sauf un: l’amour oublié.

Ne remarques-tu pas que l’amour est souvent présenté au travers des autres? Pas que ce soit mal, au contraire, c’est une sensation incroyable d’être aimée. Mais qu’en est-il de la personne que tu croises tous les matins depuis le début de ton existence? Je t’en prie, cesse de l’ignorer quand tu passes devant le miroir. Ça lui fait mal un peu plus à chaque fois. Je te parle bien évidemment de toi-même! Tu es, sans le savoir, le pire bourreau de ton propre coeur. À chercher sans relâche l’amour à l’extérieur de toi, ne t’es-tu pas un peu, beaucoup, volontairement oubliée?

Que dirais-tu de te reconquérir? Tu n’as pas à attendre qu’on t’offre des fleurs, tu peux t’en offrir un beau bouquet. D’ailleurs, tu es la mieux placée pour savoir quelles sont tes préférées. Tu peux aussi te faire un câlin de mots: c’est si bon d’entendre les mots doux qu’on souhaite vraiment entendre, impossible de te tromper sur ce coup! Que dirais-tu de te faire la cours tout en douceur, simplement parce que tu restes la personne la plus importante de ta vie? Prévois-toi une escapade d’une journée ou d’une heure pour te retrouver. Offre-toi cette opportunité.

Tu doutes encore? Vas-y plus doucement. Apprivoise-toi. Commence par te dire un compliment par jour. Ose affirmer que la tenue que tu portes te fait sentir belle et bien. Garde la tête haute, car il n’y a rien de pire que d’avoir l’impression que notre douce moitié a honte de nous. Sois tout ce que tu espères. Tu es la seule à pouvoir être au-devant de tes besoins de toute façon.

Aime-toi assez pour te courtiser jour après jour. Donne à l’amour le sens qui lui manque dans ta vie. C’est ainsi que tu pourras vivre ton conte de fées intérieur en harmonie avec les autres et ce, jusqu’à la fin de tes jours.

À propos de l’auteur:

Marie-Josée est accompagnante en écriture créative et percutante. Du plus loin qu'elle se souvienne, elle a été l’amie des mots, s’intéressant tant à leur douce musique qu’à leur sens. Ses nombreuses années d’expérience en tant que rédactrice-réviseure lui ont ensuite permis de mieux saisir les liens qui unissent les gens à leur langage écrit ainsi que la réalité de l’entrepreneuriat.

Un commentaire

  1. mianou@hotmail.com'
    Gisele 8 février 2016 à 10:16 ␣- Répondre

    Ça fait remonter des souvenirs, plus jeune on ne comprends pas que ça commence par sois !

Laisser un commentaire