Laissons-nous tomber dans les pommes !

Accueil/Réflexion/Laissons-nous tomber dans les pommes !

Laissons-nous tomber dans les pommes !

Par Dany Lizotte

Ahhhhhh l’automne ! Cette saison si généreuse qui nous offre le résultat de longs et prolifiques labeurs. La terre se libère de ses fruits et de ses légumes préparés avec tant de soins. Longtemps cachés et camouflés sous leurs feuillages protecteurs, ils sont maintenant fins prêts, beaux et fiers. Mmmmm, sentez-vous cette odeur de fruits bien mûrs ? Les pommes m’appellent.

Je ne sais pas pour vous, mais le rythme du retour au travail, l’école qui reprend et la course incessante des boîtes à lunch me donnent un petit moment de nostalgie des vacances déjà derrière nous.

La tête me tourne un peu. J’ai les jambes molles et les yeux en point d’exclamation. Vite, je dois faire quelque chose. Je ressens le besoin de prolonger, au moins un peu, ce moment d’évasion qui procure à l’été sa saveur distinctive.

Allez… Je me sauve !

Alors, pourquoi ne pas se sauver ? Pourquoi résister à cet appel des pommes ? Rien de moins ! Oui oui… Littéralement et sans équivoque : Je me vois déjà me faufiler doucement, tel un voleur dans ma propre maison. Me glisser à l’extérieur en frôlant les murs. Si mon chum est tout près, je l’attrape au passage. J’avoue qu’il aura le regard un peu surpris sur le coup, mais quand il verra mes yeux tout pétillants d’excitation, il saura que je suis en mission et sera tout aussi complice d’y participer. Et hop, simple comme ça, nous serions partis pour une évasion de la vie courante.

Mais… est-ce vraiment facile à ce point me direz-vous ? Pouvons-nous, sur un coup de tête, trouver un verger (et un agriculteur consentant… bien sûr) et littéralement nous laisser tomber dans les pommes? Pour changer d’air et nous évader de nos obligations routinières ?

Parce que, pensez-y : « tomber dans les pommes » ça veut quand même dire : perdre la tête un moment. Mettre le conscient à « off ». Se soustraire de la réalité qui nous entoure. C’est laisser, pour un moment, votre corps perdre l’équilibre et, doucement (souhaitons-le), vous prenez une pause sur le plancher des vaches. Pouf… vous tombez dans les pommes !

Et si…

Ma théorie est donc la suivante : pourquoi attendre de littéralement « tomber dans les pommes » avant de s’offrir un moment « évasion dans les pommes » ?

Le message que je souhaite vous offrir aujourd’hui avec ce billet est, au fond, tout simple : gardez votre rythme vacances le plus longtemps possible. Et ce, même si vous avez repris l’horaire travail-école-devoirs-lunch-responsabilités. Profitez de cette énergie des vacances bien emmagasinée dans chacune des cellules de votre corps et laissez-la continuer à rependre ses bienfaits.

Comment ? En insérant quelques « bulles détentes » à votre calendrier.

4 « bulles détentes » toutes simples :

1- Prendre le temps de pique-niquer: Prenez votre repas du midi en mode pique-nique le plus souvent possible avant les temps plus froids. Profitez du soleil pour étendre la grande couverture et retirer vos chaussures… Mmmmmm un délice ! Et pourquoi pas quelques repas du soir avec les enfants aussi. Que ce soit dans la cour ou au parc du quartier, l’important c’est d’être sur le plancher des vaches et savourer un moment sans stress et… sans vaisselle !

2- Profiter de l’extérieur: Prenez cinq minutes pour savourer votre café (thé, eau, jus d’orange) dans votre cours avant de prendre la route du travail. Cinq toutes petites minutes qui vous permettront de vivre le moment présent, prendre quelques bonnes respirations et débuter la journée en mode zen.

3- Oser la couleur: Continuer à porter des couleurs pimpantes et estivales même lors de vos réunions d’affaires. La couleur vous va si bien ! Cette belle énergie estivale passe aussi par les yeux !

4- Écrire des mots doux: Avec un crayon à tableau blanc (effaçable), sur le miroir de la salle de bain, écrivez un mot doux, plein de soleil, adressé à tous les membres de la maisonnée, pour leur souhaiter bonne journée. Des sourires garantis !

Et vous, avez-vous des « bulles détentes » à suggérer ?

De tout cœur, je vous souhaite de belles valses dans les pommes.

À propos de l’auteur:

Fondatrice de Perspective Altitude, je me suis donné une mission : Inspirer, Motiver, Briller. Mon mandat : offrir l’opportunité d’être soi-même, d’être vrai. De se laisser inspirer par la personne unique que nous sommes. Par le biais d’ateliers, de matériels inspirants et d’accompagnement, Perspective Altitude offre des outils d’identification et de mise en pratique des valeurs pour chacun. Pour découvrir plus en détail ce que je propose: www.facebook.com/perspectivealtitude

2 Commentaires

  1. Line Béliveau 9 octobre 2017 à 9:23 ␣- Répondre

    Fait une grosse croustade aux pommes, cette fin de semaine. Déjà tout mangé. 😋

    • Dany (Perspective Altitude) 9 octobre 2017 à 11:25 ␣- Répondre

      Oh oui, la belle idée délicieuse. Mmmmmmm… et que dire de l’odeur! J’en ai l’eau à la bouche.

Laisser un commentaire