La patience de l’impatiente

Accueil/Rédaction/La patience de l’impatiente

La patience de l’impatiente

Il était une fois une auteure qui s’était donné pour mission d’inspirer un maximum de personnes à la possibilité de se retrouver via les mots pour enfin rayonner. Elle était tellement connectée sur cette mission que chaque projet qu’elle lançait faisait battre son coeur à l’unisson avec celui-ci. Des idées, elle en avait des tonnes! Elle était si belle à voir aller!

Or, cette fougue créative qui l’habitait la rendait un peu beaucoup et parfois même extrêmement impatiente d’avoir des résultats. Pourtant, elle en avait. Elle recevait chaque semaine des témoignages inspirants de gens inspirés qui avaient apprécié ses écrits. Bref, tout allait bien… lentement, mais bien.

C’est donc par une belle journée où l’inspiration coulait à flot, qu’elle sentit monter en elle le désir d’inspirer les gens en direct. Boum! L’idée du siècle était née, elle allait monter un atelier! Totalement galvanisée par sa nouvelle idée, elle travailla à lui donner vie. Son chemin, parsemé de moments de doute, finit toute même par la mener au jour du lancement. Ce qu’elle était fébrile! Elle avait si hâte de dévoiler au monde entier son fabuleux projet!

Les premières minutes furent folles. L’idée était bonne, les gens intéressés. Elle croyait que c’était dans la poche! Elle faisait des plans, se visualisait en train de partager avec son petit groupe, tout était beau, beau, beau! Puis les minutes devinrent des heures, puis des jours… pas l’ombre d’une inscription! Plus le temps passait, plus sa patience était mise à l’épreuve. À un point tel, qu’elle tournait en rond en imaginant déjà le pire!

Il lui fallu se parler très fort une première fois pour se calmer et lâcher prise. Elle fit quelques ajustements. C’est à ce moment que les premières inscriptions se mirent à rentrer. Hasard? Pourtant, une fois la folie des premiers inscrits passée, elle recommença son manège d’impatience. Plus les jours passaient, pire c’était et plus elle s’enfonçait dans sa spirale en oubliant de faire confiance à la vie.

N’en pouvant plus d’être habitée par ce sentiment d’urgence, elle se mit volontairement en pause pour comprendre ce qui se passait. Elle prit alors sa plume virtuelle et mit en mots son histoire. Elle retrouva dans cet exercice beaucoup de calme. Elle réalisa que ce n’était ni la technique, ni la date choisie, ni même l’alignement d’étoiles qui créaient cette situation stressante. À trop vouloir tout trop vite, elle avait fini par perdre de vue son véritable objectif: rencontrer des gens et partager simplement avec eux afin de les inspirer à la possibilité de se retrouver via les mots pour enfin rayonner.

Elle finit par comprendre que, bien au-delà de l’atelier, elle venait d’emmagasiner une expérience de plus à partager. C’est ainsi, qu’un soir, elle décida de se lancer en mettant de l’ordre dans ses quelques 500 mots et d’appuyer sur publier. La patience de l’impatiente venait soudainement de prendre un nouveau sens.

17 février, 2016|1 commentaire

À propos de l’auteur:

Marie-Josée est accompagnante en écriture créative et percutante. Du plus loin qu'elle se souvienne, elle a été l’amie des mots, s’intéressant tant à leur douce musique qu’à leur sens. Ses nombreuses années d’expérience en tant que rédactrice-réviseure lui ont ensuite permis de mieux saisir les liens qui unissent les gens à leur langage écrit ainsi que la réalité de l’entrepreneuriat.

Un commentaire

  1. Gisele 17 février 2016 à 8:41 ␣- Répondre

    Ce n’est qu’un début , soit patiente ca viendra. Les gens apprennent à te connaître, quand il verront le soleil que tu dégages , ils viendront à toi .

Laisser un commentaire