Le grand ménage du printemps

Accueil/Comment faire, Partir du bon pied/Le grand ménage du printemps

Le grand ménage du printemps

Comment épurer pour faire de la place pour ce qui compte vraiment

Par Catherine Cormier

Pas si vite, le grand ménage du printemps ! Si vous croyez qu’il ne suffit que de passer un petit coup de chiffon dans le frigo, de faire le tri dans les vêtements qui n’ont pas été portés depuis plus de 6 mois et de vider le fameux tiroir fourre-tout où se retrouvent les éléments oubliés, mal aimés et non utilisés de la maison… j’ai l’immense privilège de vous confirmer que non, le boulot n’est pas terminé !

Printemps synonyme de ménage

Pour moi, le printemps est synonyme de grand ménage oui, mais dans toutes les sphères de ma vie. Au travail et dans mes projets personnels bien sûr, mais aussi dans mes relations, et dans ma tête. C’est épurer partout là où on en a besoin – et même dans les endroits insoupçonnés ! – sous prétexte de faire de la place et de libérer de l’espace pour ce qui compte vraiment.

Le grand ménage dans toutes les sphères de sa vie

Dans mon travail, c’est de dire au revoir à des contrats qui ne me correspondent plus, ainsi qu’à de mauvaises habitudes qui ont le don de me mener la vie dure. Tandis que dans mes projets, c’est de voir ce qui m’allume encore assez pour y consacrer énergie et motivation, et ce qui, avec le temps, est devenu une corvée plus qu’une fierté.

Dans mes relations, c’est de voir avec qui les instants sont plus tendus, quelles amitiés, quels rapports ont besoin d’un peu plus d’amour, d’attention, ou même d’honnêteté pour mieux avancer et évoluer.

Dans ma tête, c’est de dire adieu à la culpabilité qui pèse, et à l’ego et à ses crises qui ne sont pas nécessaires. Et tout ça avec un frigo propre, une garde-robe épurée et un tiroir fourre-tout vide ;).

Épurer sa to-do list

Je mets aussi la priorité sur tout ce qui s’accumule dans ma vie depuis trop longtemps. Vous savez, ces fameux éléments qui passent d’une to-do list à l’autre, qui s’acharnent malgré les années. Ce qui vient après « Un jour, je ferai… » ou « Quand j’aurai le temps, je… ». Des projets qu’on chérissait jadis, mais qui ne suivent plus notre chemin logique. Des hobbies qu’on voulait commencer, mais qui doucement prennent la poussière comme les items achetés pour compléter le truc.

Une fois qu’on a fait un beau travail d’humilité et qu’on a accepté que non, après 3 ans, tel projet ou telle situation ne se reproduira plus… c’est le soulagement ! Vous verrez, de passer de l’impression de pression non nécessaire à la libération d’un boulet, c’est probablement la meilleure motivation dont vous aurez besoin pour poursuivre avec seulement ce que vous souhaitez garder au programme principal.

À ça, j’ajoute ma petite loi préférée, la synchronicité, qui finit toujours par me surprendre, me faire sourire, me confirmer que j’ai fait le bon choix : lorsque l’on fait de la place dans sa vie, dans son cœur, dans son agenda, on attire des éléments avec lesquels on est alignées. En épurant, on n’attire que ce dont on a besoin !

Convaincue, motivée, inspirée ?  Il ne vous reste qu’à retrousser vos manches, et vous y mettre ! Et pour vous aider, vous pouvez vous procurer le Spécial ménage du printemps de Partir du bon pied! 

Faites-vous le grand ménage dans toutes les sphères de votre vie lorsque le printemps s’annonce ?

23 mars, 2018|0 commentaire

À propos de l’auteur:

Catherine parle beaucoup, écrit beaucoup. Elle adore lancer l’étincelle, lancer la conversation qui se terminera en brainstorm créatif, en nouvelle idée révolutionnaire. Rédactrice web, gestionnaire de communauté, blogueuse et formatrice à son compte depuis plus de 6 ans, elle rêve de pages Facebook utiles, de comptes Instagram inspirants, du petit plus qui fait sourire, découvrir, grandir chaque abonné, chaque lecteur.

Laisser un commentaire