Comment garder le focus sur un projet ?

Accueil/Partir du bon pied/Comment garder le focus sur un projet ?

Comment garder le focus sur un projet ?

Par Perry Mandanici

Le début d’un projet, quel qu’il soit, est toujours fantastique! La motivation est à son comble. Toutefois, après quelque temps, la passion du début s’effrite bien souvent jusqu’au point de menacer l’aboutissement du projet en question.

Je ne fais pas exception à la règle. Du plus loin que je me rappelle, chaque fois que j’ai entrepris des projets qui me tenaient vraiment à cœur, j’ai souvent eu tendance à m’enflammer au tout début, mais une fois que les sentiments d’enivrement et de fébrilité retombés, la réalité me frappait.

Le plus difficile pour moi, était de conserver cet engouement, cette motivation initiale, ce momentum une fois la lune de miel terminée. Il faut dire qu’il a toujours été plus facile de laisser tomber pour démarrer un nouveau projet plutôt que de garder le focus et persévérer. Mais comment garder le focus sur un projet ?

Tout se passe dans notre tête

J’aime comparer le début de tout projet de rêve à un coup de foudre entre amoureux, il y a effectivement beaucoup d’engouement, d’effervescence, de fébrilité, tout est là pour nous procurer ces fameux sentiments d’euphorie et d’enthousiasme indispensables pour nous remémorer que nous sommes au bon endroit, avec le bon projet, avec la bonne personne.

Évidemment, nous ne sommes pas à Disneyworld où tout est toujours magique dans un monde parfait qui fonctionne sans défis, sans résistance, sans peur et à vrai dire, plus j’y pense, même chez Disney l’humain vit des contraintes !

Il faut savoir que notre mental nous joue souvent des mauvais tours quand vient le temps de réaliser un projet. Il prétexte vouloir nous protéger, en nous faisant croire qu’il pourra nous permettre d’éviter des souffrances de la douleur. Ainsi naissent le doute, la procrastination, l’auto-sabotage et syndrome de l’imposteur.

Rien ne vaut un exemple !

Comme j’aime expliquer au moyen d’exemples, j’ai pensé vous partager une partie de mon vécu pour illustrer mon propos.

En 2005, lorsque j’ai démarré mon entreprise comme DJ-Animateur, j’animais déjà comme sous-traitant depuis 1996. Je savais que ce métier me faisait vibrer suffisamment pour me lancer un jour à mon compte. Je savais aussi que j’avais ce qu’il fallait pour affronter les défis et obstacles qui s’y rattachaient. Après tout, faire danser et animer les gens, a toujours été passionnant pour moi.

Sauf qu’il y avait aussi des tâches plus contraignantes telles me rendre visible régulièrement comme DJ et Animateur, offrir mes services à différentes occasions, à différents organismes, et ce, même gratuitement au tout début, afin de permettre aux organisateurs d’événements et à mes clients potentiels de bénéficier de mes services, de mon talent et de mes compétences, de l’enthousiasme que je ressens à animer et faire danser. Jusque-là, ça allait encore.

Il y avait aussi une grosse partie du travail qui consistait à développer et maintenir ma clientèle, faire des suivis par courriel, par téléphone, car le contact humain a toujours une place VIP selon moi. Encore là, j’étais passionné donc je gardais le cap.

Toutefois, j’avais des tâches et responsabilités à rencontrer beaucoup moins intéressantes : transporter, acheter et/ou louer de l’équipement, installer et désinstaller l’équipement musical à chaque événement, envoyer des demandes de soumissions… Bref, une panoplie de difficultés propices au doute, à la procrastination, à l’auto-sabotage et au syndrome de l’imposteur. J’aurais vraiment pu lâcher à tout moment. Après tout, on était loin de la lune de miel !

Le secret pour garder le focus

Mon histoire n’est pas une exception : chaque travail, projet ou relation contient aussi des contraintes. Rien n’est parfait et plus tôt nous l’acceptons, plus tôt nous retrouvons la joie et la passion initiale. Car il est là le secret ! Se rappeler pourquoi nous avons commencé.

C’est d’ailleurs ce que j’ai fait, jour après jour, pour m’éviter de lâcher ce projet auquel je croyais vraiment très fort. Après tout, une passion, ça s’entretient au quotidien !

Ainsi, j’ai fait la liste des tâches reliées à la réussite de mon projet pour me concentrer sur les aspects qui me faisaient vraiment vibrer. Par le fait même, j’ai pu déléguer, dans la mesure du possible, les tâches qui m’intéressaient moins. Il en est ressorti que ce que j’aimais le plus dans mon projet était animer, créer des contacts et interagir avec mes clients. Je me suis donc arrangé pour déléguer le reste ! C’est souvent à ce moment que la motivation initiale est revenue avec les papillons dans le ventre et la fébrilité des premiers jours.

En somme, il n’est pas évident de garder de focus sur un projet qui nous tient à coeur. On a beau y croire très fort, il reste important de se rappeler constamment pourquoi nous avons commencé. Nous pouvons ainsi nous assurer de garder les tâches qui nous font réellement vibrer quitte à aller chercher de l’aide pour ce qui nous allume moins, mais qui reste essentiel à la bonne marche et à la réussite du projet tel qu’il soit.

Si cet article t’interpelle et que tu crois qu’il pourrait bénéficier à des personnes de ton entourage, partage-le et laisse-moi ton commentaire! Entretemps continue d’oser exprimer ta couleur unique, celle qui te distingue, te fait vibrer davantage et te connecte aux autres.

12 mars, 2017|Tags: |0 commentaire

À propos de l’auteur:

D’aussi loin que je me rappelle, j’ai toujours été fasciné par l’être humain et la connexion que je pouvais avoir avec cette force supérieure. J’offre maintenant des ateliers Mastermind permettant aux gens d'exprimer leur couleur unique, grâce à la puissance de leur vulnérabilité, qui libère et humanise leur conversation de façon fluide et inspirante et leur permet de créer leur projet de rêve. Pour découvrir plus en détail ce que je propose: www.perrymandanici.com

Laisser un commentaire