Ce qu’on garde et ce qu’on laisse aller

Accueil/Écriture, Rituels/Ce qu’on garde et ce qu’on laisse aller

Ce qu’on garde et ce qu’on laisse aller

Un rituel pour finir l’année le cœur léger

Par Marie-Josée Guérin

J’aime les rituels d’écriture. En cette fin d’année, je les aime plus que jamais ! La raison est simple, ils nous permettent de faire un passage en douceur d’une année à l’autre en nous évitant de frapper le grand mur de l’infini des possibilités.

Car oui, il existe bel et bien ce mur du passage à la nouvelle année. Il nous promet mer et monde, mais sans nous offrir l’équipement pour partir l’année du bon pied. Ainsi, aujourd’hui, j’ai envie de vous partager un rituel que j’ai mis en place dans ma vie l’an passé. Il concerne une pièce d’équipement essentielle à votre périple dans la nouvelle année : votre sac à dos.

Pas un vrai sac à dos ! Je vous parle du bagage d’expériences que vous portez jour après jour, tout au long de l’année. Ça vous dit quelque chose ? Eh bien, je ne sais pas pour vous, mais le mien commence sérieusement à être lourd et rempli de tout ce qui a fait de cette année, une année incroyablement riche. Allant du pire au plus grandiose, j’y ai sagement entassé les diverses expériences de la dernière année, tant et si bien que je ressens le besoin de le déposer histoire d’en faire l’inventaire.

L’importance de faire le tri

Mais pourquoi ce besoin si pressant de faire l’inventaire ? Après tout, j’ai fait mon bilan, j’ai mon mot phare, j’ai même mon exemplaire de Partir du bon pied pour bien commencer l’année. Pourquoi alors ajouter un autre rituel ?

Je vous l’ai dit, j’aime les rituels. J’aime encore plus quand j’arrive à en trouver un nouveau pour lui permettre de s’intégrer parfaitement à l’ensemble des rituels déjà en place. Qui plus est, une fois qu’on a fait le tri de notre fameux sac à dos, il est bien difficile d’envisager de commencer une nouvelle année avec ce poids inutile sur nos épaules.

Ainsi la démarche proposée aujourd’hui permet de prendre conscience des différences expériences accumulées au fil du temps, de constater que certains dossiers de vie sont maintenant fermés et qu’il convient de les laisser derrière en acceptant humblement les apprentissages qui nous seront utiles pour les 365 prochains jours.

Une démarche, trois approches

Je ne vous le cacherai pas, la démarche que je vous propose aujourd’hui peut très bien se faire dans votre tête. Cependant, vous me connaissez, je suis en faveur de l’écriture à la main. La raison est simple, en écrivant vos différentes expériences, vous serez en mesure de poser un regard extérieur et de faire vos choix en pleine conscience.

J’ai donc pensé vous présenter trois approches différentes pour vous laisser expérimenter ce qui vous parle le plus.

1- Version solo dans un cahier

Il s’agit probablement de la façon la plus simple et personnelle de prendre soin du contenu de votre précieux sac à dos d’expériences. Pour y parvenir, prenez soin de vous installer confortablement avec votre cahier préféré.

Dans un premier temps, notez les moments forts de la dernière année. Je vous propose de porter une attention particulière à cette étape en évitant soigneusement de vous censurer. L’objectif ici n’est pas tant de TOUT lister, mais bien de noter ce qui vous vient.

Ensuite, prenez le temps de relire votre liste en prenant soin de surligner ce qui vous suivra pour la prochaine année. Ici, je fais référence aux projets non terminés, aux idées qui n’ont pas eu le temps de se développer et à tout ce qui pourrait vous servir dans le futur.

Enfin, pour chaque élément que vous n’avez pas surligné, prenez soin de noter un apprentissage, puis rayez cet élément en ayant beaucoup de gratitude pour ce qu’il vous a apporté.

Vous êtes maintenant prête à entreprendre la nouvelle année avec assez d’espace pour accueillir toutes les nouvelles expériences qu’elle pourra vous apporter.

2- Version post-its pour les visuelles

Très ludique, cette façon de faire le tri dans vos expériences de la dernière année est excellente pour les visuelles qui ont besoin de sentir qu’elles font vraiment le tri. En effet, en impliquant des post-its et un mur vide de votre maison, vous aurez rapidement le topo de la situation.

Ainsi, l’exercice ressemble beaucoup à l’approche avec le cahier. Vous devez d’abord noter les moments forts de la dernière année. L’avantage d’utiliser des post-its, c’est qu’il devient plus difficile d’essayer de contrôler le processus puisque chaque élément a son propre post-it que vous devez coller au mur pour passer au suivant.

Une fois tous vos éléments déployés sous vos yeux, vous prendrez soin de les revoir un par un avec tout le respect que chaque expérience mérite. Ensuite, pour chaque post-it que vous décollerez du mur, notez un apprentissage, puis remerciez cette expérience pour ce qu’elle vous a apporté.

Veillez à conserver précieusement les post-its restants. Vous voilà maintenant prête à entreprendre la nouvelle année tout en prenant conscience que vous venez de libérer assez d’espace dans votre sac à dos pour emmagasiner de nouvelles expériences.

3- Version allégée pour la famille

Probablement la plus amusante des trois approches puisqu’il s’agit d’un rituel collectif. Personnellement, j’ai adoré partager cette version avec mes amis et ma famille lors du réveillon du Nouvel An.

L’idée est de créer deux affiches. L’une mentionnant l’année qui se termine et l’autre, la nouvelle année. Laissez ensuite des crayons colorés à la disposition des invités et proposez-leur de noter ce qu’ils veulent laisser derrière et ce qu’ils souhaitent garder ou avoir pour la prochaine année.

Ensuite, photographiez le tout pour vous assurer de faire un suivi à la fin de l’année prochaine. Vous verrez à quel point la magie de l’intention a opéré pour vos proches. Vous verrez, même les plus sceptiques seront confondus !

Se ritualiser tout en s’amusant

Évidemment, bien qu’un rituel se doit d’être pris au sérieux dans ce qu’il représente, je crois qu’il devient encore plus puissant lorsqu’on prend plaisir à le mettre en place et à l’accomplir. Ainsi, rien ne vous empêche de combiner les différentes approches proposées dans cet article.

Vous serez ainsi en mesure de bien alléger votre sac à dos en vous ritualisant dans un premier temps. Par la suite, vous pourrez partager le fruit de votre réflexion avec les gens qui comptent le plus pour vous. Après tout, il n’y a rien de mieux que de commencer l’année le cœur léger et rempli de gratitude pour tout ce qui a été vécu et ce qui sera à vivre au cours des 365 prochains jours.

 

Et vous, qu’est-ce que vous laissez aller? Qu’est-ce qui vous suit dans la nouvelle année?

29 décembre, 2017|Tags: |0 commentaire

À propos de l’auteur:

Marie-Josée est accompagnante en alignement ainsi que créatrice de la communauté Mots en bulle. Elle aide les entrepreneures à cheminer dans l'univers de leurs idées et de leurs mots afin qu'elles se sentent sur leur X en tout temps et puissent prospérer. Sur Mots en bulle, sa mission est d'amener les femmes à être l'entrepreneure de leur vie via les rituels d'écriture visant à changer le monde... un mot à la fois!

Laisser un commentaire