Comment entretenir son jardin intérieur

Accueil/Comment faire, Réflexion/Comment entretenir son jardin intérieur

Comment entretenir son jardin intérieur

Prendre soin de soi pour s’aimer plus

Par Suzie Champagne

L’hiver a tiré sa révérence laissant ainsi toute la place au printemps. Ce doux vent printanier amène avec lui son lot de surprises. Bientôt, les arbres bourgeonneront et les fleurs pousseront. Nous pourrons alors bénéficier d’un magnifique paysage et nous adonner à de belles balades en forêt. Pour les passionnés de jardinage, le temps est venu de se procurer les semences qui nous permettront de récolter les fruits de notre dur labeur.

Peu importe si vous aimez jardiner ou non, il n’en demeure pas moins que le printemps est synonyme de changement et qu’il est toujours agréable de prendre l’air tout en contemplant un magnifique jardin, n’est-ce pas?

Mon jardin intérieur

Pour ma part, il y a de cela maintenant trois ans, je me baladais dans un des huit jardins thématiques des Gerbes d’Angelica, situé à Mirabel, quand j’ai réalisé qu’à l’intérieur de moi, il y avait un magnifique jardin.

J’étais assise sur un banc, près d’une chute. Je contemplais mes fleurs préférées, des lilas, quand j’ai ressenti des frissons me parcourir le corps. Assise au milieu de toute cette luxuriante végétation, je venais de réaliser que mon jardin intérieur représentait tout l’amour que je me portais et qu’à certains moments, je ne l’entretenais malheureusement qu’en surface.

À la suite de cette révélation, je me suis effondrée au beau milieu de toutes ses fleurs, puis, instinctivement, comme à l’habitude, j’ai écrit, avec mon cœur, tout ce que je ressentais à cet instant précis.

J’ai pris conscience que mon corps physique ressemblait à une magnifique fleur de lilas que je prenais soin d’embellir avec du maquillage, de beaux vêtements, de l’activité physique et un beau sourire charmeur. Mais à l’intérieur de moi, mon jardin ne resplendissait pas autant que celui dans lequel je me trouvais physiquement.

Pourquoi en était-il ainsi? Eh bien, même s’il m’était difficile de me l’avouer, j’ai réalisé, malgré moi, que je ne l’entretenais pas, et ce, depuis maintenant plusieurs années. Ainsi, en surface, j’étais magnifique, mais à l’intérieur de moi, je ne disposais pas de tous les outils nécessaires pour me faire confiance et m’aimer à ma juste valeur.

Bref, au beau milieu de ces fleurs et près de ce magnifique ruisseau, j’ai reçu un immense cadeau de l’univers, celui de comprendre que pour prendre soin de moi il me fallait d’abord entretenir mon jardin intérieur. Parce que l’amour de soi se propulse de l’intérieur vers l’extérieur et que c’était à partir de cet amour que j’allais m’embellir en tant qu’être humain.

Depuis ce moment, afin de m’assurer les meilleures récoltes, chaque printemps, je sème en moi trois ingrédients qui m’aident à m’aimer davantage. Aujourd’hui, avec humilité, je me permets de les partager avec vous.

Apprends à être ta meilleure amie et tu ne seras jamais seule

Comme une majorité d’entre nous, j’ai longtemps ressenti un immense vide à l’intérieur de moi. Malgré le fait que j’étais toujours très occupée et que ma vie roulait à 100 000 à l’heure, j’avais l’impression que je n’étais jamais heureuse. Telle une gitane, je poursuivais ma route en me sentant terriblement seule. Je vagabondais, ici et là, de projet en projet à la quête du bonheur.

Ce jour-là, dans ce magnifique jardin, j’ai compris exactement ce qui clochait. Puisque je ne m’aimais pas et que je ne prenais pas soin de moi, il m’était impossible de remplir ce vide que je tentais de remplir, coûte que coûte de l’extérieur.

C’est alors que j’ai pensé à ma meilleure amie, une femme resplendissante qui brillait autant de l’intérieur que de l’extérieur. Cette femme m’a dit un jour que j’étais encore plus douce avec elle qu’avec moi-même. Je lui avais répondu tout bonnement que c’était normal puisqu’elle était ma meilleure amie. C’est alors qu’elle m’a regardée, exaspérée, en me soufflant à l’oreille que si j’apprenais à être ma meilleure amie, je ne serais plus jamais seule.

Ce jour-là, au beau milieu de ce magnifique jardin, je comprenais enfin toute la sagesse de ce précieux conseil. J’ai alors pris l’engagement de me prioriser, c’est-à-dire d’apprendre à être ma meilleure amie. Même si c’était plus facile à écrire qu’à faire, cette première semence m’a permis, au cours des dernières années, d’entretenir mon jardin intérieur.

Maintenant, petit à petit, j’y parviens. Chaque printemps, dans un rituel qui est le mien, je sème en moi le désir de renouer avec cette meilleure amie, ce qui m’aide à ne plus me sentir seule au quotidien.

S’aimer d’un amour inconditionnel

À cette époque de ma vie, il m’était difficile d’être ma meilleure amie en tout temps et en tout lieu parce que je me jugeais constamment. En fait, je m’aimais lorsque je réussissais à m’élever vers les plus hauts sommets puis, lorsque j’échouais, je me détestais.

Or, à la base, l’amour de soi n’a rien à voir avec le succès ou l’échec. Pour entretenir son jardin intérieur, il nous faut semer au quotidien des graines d’amour inconditionnel. Contrairement à ce qu’on croit, l’amour inconditionnel, directement lié à l’estime de soi, ne dépend pas de nos bons ou mauvais coups, mais bien de l’amour qu’on se porte tout simplement.

À mon avis, pour s’aimer d’un amour inconditionnel, il faut s’aimer sans limites. Quand on apprend à s’aimer de cette manière, on finit par se sentir en paix et notre jardin ne peut que s’épanouir.

Depuis que j’ai ressenti cette douce paix, chaque printemps, je sème cette deuxième graine essentielle à mon existence : l’amour inconditionnel. Cette graine m’aide à obtenir la meilleure récolte et à être en paix avec moi-même. Je cultive ma résilience face à l’échec et je savoure pleinement mes victoires quotidiennes.

L’amour part de soi et se dirige vers les autres

Quand on apprend à être sa meilleure amie et à s’aimer inconditionnellement, il nous est possible de transmettre de l’amour à ceux qui nous entourent, parce que l’amour part de soi et se dirige vers les autres.

On confond très souvent le besoin de se sentir aimer avec celui d’aimer l’autre. Encore une fois, tout part de soi, donc de notre jardin intérieur. À mon avis, il est impossible d’aimer quelqu’un si on n’apprend pas à s’aimer d’abord.

L’amour, c’est l’apprentissage d’une vie, mais si on parvient à semer chaque printemps des milliers de graines d’amour, on s’aimera davantage. Une merveilleuse récolte d’amour de soi nous permettra d’aimer nos voisins, ce qui contribuera, forcément, à bâtir un monde meilleur. Tel est mon souhait dans le cadre de la rédaction de ce présent article.

Pour conclure, je tiens à vous rappeler que pour faire fleurir son jardin intérieur, comme on le fait avec un vrai jardin, il ne suffit pas de semer pour récolter. Cela nécessite un travail constant sur soi-même, de s’arroser des meilleures intentions et de prendre soin de nous, et ce, autant au niveau du cœur, du corps et de l’esprit.

Comme le dit si bien le dicton : « On récolte les fruits de notre dur labeur », apprendre à s’aimer, ce n’est pas facile, mais en fin de compte, ça nous permettra de récolter les fruits de nos efforts.

Doux printemps à vous!

Dites-moi, comment cultivez-vous votre jardin intérieur?

6 avril, 2018|4 Comments

À propos de l’auteur:

Je suis la fille aux mille et un projets! Auteure et conférencière, j'ai longtemps fait rire les gens avec ma première entreprise, Rire en Action. Récemment, j'ai découvert ma mission de vie qui m’a mené à créer, Escapade Répit Bonheur. Cette entreprise de service aide les gens à prendre un temps d'arrêt, loin de tout, afin de concrétiser leur projet de vie. Pour découvrir plus en détail ce que je propose: www.escapaderepitbonheur.com

4 Comments

  1. Marcel 12 avril 2018 à 9:38 ␣- Répondre

    Chère Suzie, tu es une personne avec beaucoup d’amour ( pour toi sans l’ombre d’un doute et par le fait même pour les autres ). j’ai grandement aimé ce que tu viens de nous partager. C’est empreints de belles vérités. C’est rafraichissant. Mais il y a pour moi « un mais »: j’ai accroché sur ta dernière phrase lorsque tu dis que: ” apprendre à s’aimer, ce n’est pas facile “. Pour moi et pour d’autres, c’est facile lorsque l’on pige dans son coeur. Le coeur, c’est l’Amour. Et l’Amour est le sens même de la vie. Amour pour soi, amour familial, fraternel, amical, sentimental… Le vrai Amour est inconditionnel. Bon continuité et bon succès et plein d’amour à partager.

    • Suzie Champagne 16 avril 2018 à 2:43 ␣- Répondre

      Merci beaucoup pour ce si beau témoignage. Effectivement, pour certains, c’est plus facile de s’aimer que pour d’autres. Au plaisir d’échanger à nouveau avec vous. Bonne journée.

  2. Boubacar hamadou 15 avril 2018 à 1:49 ␣- Répondre

    C’est l’un des articles à lire plusieurs fois par jours .

    • Suzie Champagne 16 avril 2018 à 2:42 ␣- Répondre

      Merci beaucoup pour ses bons mots, ils me touchent droit au coeur.

Laisser un commentaire

Il y a toujours une bonne raison
Téléchargez GRATUITEMENT le ebook « Pourquoi écrire? » et commencez dès maintenant à changer le monde... un mot à la fois! 
Je télécharge 
Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et fournir des fonctionnalités supplémentaires.​​
En savoir plus