Et si on faisait comme si…

Accueil/Rituels/Et si on faisait comme si…

Et si on faisait comme si…

Dans la vie de tous les jours, on accomplit beaucoup de choses. On travaille, on gère, on progresse, on espère, on rêve aussi parfois! Il nous arrive même de réfléchir à ce que serait notre vie si… puis le concret de la réalité nous ramène inévitablement à ce que nous sommes supposés faire. Et si on allait un peu plus loin et qu’on faisait comme si…

Ne riez pas! Je suis très sérieuse dans ma proposition! Ne me dites pas que ça ne vous est jamais arrivé, je vous répondrai que vous avez la mémoire courte.

Si vous le permettez, remontons dans le temps…

Non plus loin qu’hier, bien plus loin qu’il y a un an. Remontons jusqu’à votre enfance. Si vous n’en n’avez pas de souvenir, pensez à un jeune enfant qui s’amuse tout simplement. De quoi sont composés ses jeux? De «faire comme si»!

Il utilise une boîte de carton pour instantanément devenir pilote de course ou d’avion. Il se bâtit une maison en couvertures pour élever sa marmaille de peluches. Il dresse la table et compose un menu 5 services pour des invités imaginaires. Il remplit son sac d’une tonne de babioles pour faire comme s’il s’en allait à l’école ou au travail. Ses journées sont occupées à faire comme si. Il ne se pose pas de question, c’est dans sa nature.

Ces reproductions de la vie courante lui permettent d’apprendre et de se développer.

Évidemment, cette période passe puis on finit par faire comme si on n’avait rien entendu pour ne faire qu’à notre tête. Passage obligé pour développer notre identité à coups d’essais et erreurs. On apprend alors à jouer au grand jeu de la vie qui nous mènera à l’âge adulte où on a tout simplement oublié qu’on pouvait faire comme si.

Pourtant, il s’agit d’un exercice vraiment puissant pour conditionner notre esprit à la possibilité d’atteindre nos objectifs ou de réaliser nos rêves.

Pas besoin de tomber dans l’extravagant pour y parvenir. Le but ici n’est pas de vous ruiner ou de traumatiser votre douce moitié en construisant une cabane en couvertures dans la salle familiale. Je parle ici de petits gestes accessibles qui, l’espace de quelques heures, vous feront sentir comme si vous y étiez parvenu.

Vous rêvez d’être un auteur qui, armé de son portable, s’installe dans un café pour s’inspirer et avancer son manuscrit? Dépêchez-vous de ramasser vos affaires et osez aller vous installer au petit café du coin simplement pour sentir l’énergie et, du coup, faire comme si. Ça ne vous coûtera qu’un café… et peut-être une pâtisserie!

Vous avez comme but d’emménager dans la maison de vos rêves? Partez vite à la conquête de celle-ci! Sillonnez les rues des quartiers qui vous intéressent comme si vous étiez déjà en train de magasiner la perle rare. Commentez, faites des plans d’aménagement… C’est une activité qui se fait très bien à deux. Vous verrez que faire comme si deviendra soudainement plus facile.

Vous souhaitez faire un retour aux études? Allez à la bibliothèque et commencez à parcourir les ouvrages traitant du sujet qui vous intéresse. Encore mieux! Prévoyez un moment pour aller sur le campus offrant la formation que vous souhaitez faire et imaginez-vous en étudiant d’un jour. Rien de mieux pour ajouter une touche de concret!

Vous hésitez encore? Je vous invite à en faire l’essai. Soyez créatifs!

Vous verrez à quel point l’esprit se nourrit de ce genre de situations composées pour rendre le rêve plus concret et surtout plus accessible que si vous étiez simplement resté dans votre salon à visualiser et à espérer. Allez, sortez vous imprégner de ce que vous voulez voir se concrétiser dans votre vie. Si ça se trouve, personne n’en saura rien. Ce sera votre petit plaisir sur le chemin de la réalisation de vos rêves.

Que faites-vous pour faire comme si? Avez-vous de nouvelles idées suite à la lecture de cet article?

1 août, 2016|Tags: |0 commentaire

À propos de l’auteur:

Marie-Josée est accompagnante en écriture créative et percutante. Du plus loin qu'elle se souvienne, elle a été l’amie des mots, s’intéressant tant à leur douce musique qu’à leur sens. Ses nombreuses années d’expérience en tant que rédactrice-réviseure lui ont ensuite permis de mieux saisir les liens qui unissent les gens à leur langage écrit ainsi que la réalité de l’entrepreneuriat.

Laisser un commentaire