Comme Astérix et sa potion magique!

Accueil/Comment faire/Comme Astérix et sa potion magique!

Comme Astérix et sa potion magique!

L’art de gérer son énergie efficacement

par Dany Lizotte

Je suis assise dans ce petit café que j’aime tant. Ambiance et confort comme si j’étais à la maison avec, en bonus, l’activité quotidienne qui m’entoure et stimule ma créativité. J’adore cet endroit.

Pour être honnête, une autre des raisons qui active tant mes neurones, c’est toutes ces « histoires » qui m’entourent. Chaque table est une histoire, chaque personne, chaque couple, chaque conversation est une mine d’inspiration. Alors, je vous laisse imaginer dans quel mode je suis : eh oui, le mode « écoute aux portes » (dévoilement de mon côté curieux : check!).

Mon oreille navigue d’une table à l’autre, tranquillement. À la recherche de ce mot qui m’incitera à m’attarder, qui titillera ma curiosité plus qu’une autre table.

Oh… étrange, c’est une phrase à connotation négative qui me fait réagir ce matin. Même que j’ai l’impression qu’elle me laisse un frisson, comme un signal d’alarme. Bon, pas de panique, je me calme et je poursuis ma « route » à la table suivante.

Quoi?!? Je retourne à cette table ? Mais pourquoi ? J’ai donc quelque chose à retenir de cette conversation alors j’écoute. Le discours est tout simple : un échange basé sur des ouï-dire, des interprétations et des commentaires désobligeants entre deux étudiantes du cégep (pas très loin du café) concernant une collègue de classe.

Ma première réaction est de me demander : « Oh là, les filles… Avez-vous vraiment de l’énergie à investir dans cette conversation? » Et je pèse bien mes mots quand j’utilise « investir » et « énergie ».

La gourde d’énergie

Faisons une analogie : imaginons une belle gourde, petite, toute dodue et « pimpante ». Une gourde que vous portez, comme un bijou, à la hauteur de votre plexus solaire.

Cette gourde, c’est votre dose quotidienne d’énergie. « Pouf! » À chaque début de journée, comme par magie, une nouvelle dose quotidienne d’énergie est mise à votre disponibilité. Libre à vous de l’utiliser comme bon vous semble.

À tout moment, votre énergie est consommée, renouvelée, gaspillée, investie, selon vos valeurs, vos choix, vos décisions. Mais une chose est certaine : au moment de déposer la tête sur l’oreiller, à la fin de la journée, votre gourde est sur le point d’être vide.

Ensuite, une autre journée, une gourde bien dodue toute pimpante d’énergie est mise à votre disposition (magie!).

Le mois dernier, je partageais avec vous une situation en voiture où je ne pensais qu’à ce siège de voiture trop froid (oups… petite baisse dans ma gourde). À mon café un peu terne et sans goût (autre réduction). À ce chauffard qui me dépassait dangereusement (eh oui… je vous laisse deviner… diminution en flèche). Je mentionnais que, à tout instant, nous avons le choix de notre perception des choses et des événements. Que dans le fond, tout est une question de perspective.

Eh bien! Notre belle et magnifique gourde d’énergie, c’est la même chose. Et ce n’est probablement pas un hasard si ma visualisation de mon énergie quotidienne est sous la forme d’une gourde, car, tout comme l’eau qui est essentielle à notre corps, notre énergie vitale l’est tout autant pour notre être.

Bien utiliser son énergie

« Me reste-t-il assez d’énergie à consacrer à cette situation? » Se poser la question, c’est souvent y répondre. Mon « solde » d’énergie est un élément essentiel à mes décisions. À tout instant : c’est faire des choix. C’est de nourrir le positif et non le négatif. C’est d’utiliser mon énergie à me construire et me valoriser. À offrir une oreille attentive au lieu de raconter un potin vide d’intérêt.

Revenons à mes indiscrétions de table, dans ce café que j’aime tant. Je crois savoir pourquoi mon oreille s’est attardée à cette conversation bien précise. À première vue, je n’avais pas d’énergie à consacrer à cette conversation axée sur le jugement, mais j’étais assise à cet endroit bien précis pour m’inspirer à écrire un texte et j’avais vaguement le goût de faire un amical rappel des 4 accords toltèques. Ma quête était de trouver l’angle à adopter.

N’est-ce pas que la vie est bien faite? Ces deux jeunes femmes m’ont offert sur un plateau d’argent le lien entre les sages paroles de Don Miguel Ruiz et ma théorie bien personnelle de ma gestion d’énergie quotidienne : le tout premier accord.

Voyons ensemble le lien :

Que votre parole soit impeccable : le premier des accords toltèques nous dit que les mots sont puissants. Ils peuvent détruire ou construire. Ils affectent notre perception des choses, des événements, des gens. Prenez par exemple les commentaires laissés sur les médias sociaux pour recommander ou non un restaurant ou un hôtel. Ils peuvent détruire une réputation en quelques clics ou encore, attirer une belle clientèle.

Les mots que nous adressons à nos enfants, nos amis, nos collègues utilisent cette dose d’énergie, c’est indéniable. Mais rappelez-vous que les mots reçus, entendus et perçus l’utilisent également. Notre gourde sera affectée par les mots qui blessent, qui diminuent, qui rabaissent inutilement. Alors que le niveau pourrait être augmenté par des mots tendres, qui encouragent, qui font grandirent.

Soyez judicieux dans vos choix de mots. Mais surtout, demandez-vous quelle est votre intention. Si elle est constructive, je suis certaine que vous saurez prendre le temps de réflexion nécessaire pour ne pas laisser les mots s’évader trop rapidement.

Les trois autres accords proposés par Don Miguel Ruiz sont tout aussi porteurs de sagesse.

N’en faites jamais une affaire personnelle : Ah… notre petit nombril.

Ne faites aucune supposition : c’est si facile de laisser partir notre imagination dans toutes les directions et de se construire des réponses fondées sur trop peu d’informations. Attendez! Stop! Respirez…

Faites toujours de votre mieux : Pssst… J’ai un secret : celui-ci est vraiment mon préféré. Faire de son mieux, se dépasser, progresser. Notre gourde d’énergie adore cela. C’est comme si nous consommions de l’énergie à en produire !! Quelle belle boucle !

Et vous, si vous deviez établir une relation entre l’énergie produite ou utilisée et l’un des 4 accords toltèques, lequel choisiriez-vous et pourquoi ?

À propos de l’auteur:

Fondatrice de Perspective Altitude, je me suis donné une mission : Inspirer, Motiver, Briller. Mon mandat : offrir l’opportunité d’être soi-même, d’être vrai. De se laisser inspirer par la personne unique que nous sommes. Par le biais d’ateliers, de matériels inspirants et d’accompagnement, Perspective Altitude offre des outils d’identification et de mise en pratique des valeurs pour chacun. Pour découvrir plus en détail ce que je propose: www.facebook.com/perspectivealtitude

4 Commentaires

  1. Anna 20 mai 2018 à 6:42 ␣- Répondre

    Le premier accord tolteque m’attire. Comment faire disparaître cette tristesse constante qui se colle à la peau sans notre consentemen? Comment y faire fi dans le déroulement d’une journée? Comment l’ empêcher de freiner nos projets personnels?

    • Dany Lizotte 20 mai 2018 à 9:22 ␣- Répondre

      En fait Anna, je crois que tout est là…. Faire fi de ce sentiment qui se colle à vous consomme beaucoup de votre énergie. Peut-être même davantage que si vous preniez les moyens pour, plutôt, y faire face.
      Et si vous vous laissiez faire pleinement connaissance avec ce sentiment négatif ? Bien accompagné, avec les bonnes questions, vous pourriez y voir plus clair, le comprendre et pouvoir, enfin, vous en débarrasser. L’accompagnement est une clé importante du processus.

  2. Line Béliveau 22 mai 2018 à 4:43 ␣- Répondre

    Je me suis soigné (ou presque), avec un post sur Facebook. Passe 24h, sans chialer, critiquer et negativer.
    Pour moi ça marcher.
    Quand il y a une situation qui dégénère négativement, ou va nul part je dis : “Je n’ai pas envie de vivre … Ou mettre mon énergie dans…”. Ça change l’énergie, parfois ça offusque l’autre, mais comme je ne suis pas responsable de l’autre, si moi ça m’aide justement à préserver mon niveau d’énergie, j’y adhère.
    Notre énergie nous appartient, qu’es ce que l’on veut vivre avec aussi, c’est notre choix.
    Vivement l’énergie positive!

    • Bonjour madame Béliveau,

      Le simple fait de se poser la question avant d’intervenir, de parler ou de réagir à une situation, c’est déjà une excellente façon d’y répondre.
      Il est vrai que nous sommes tous maitres de notre belle dose quotidienne d’énergie. C’est donc à nous d’y voir. ;)

Laisser un commentaire

Il y a toujours une bonne raison
Téléchargez GRATUITEMENT le ebook « Pourquoi écrire? » et commencez dès maintenant à changer le monde... un mot à la fois! 
Je télécharge 
Afin de mieux vous servir, notre site web utilise les cookies
En savoir plus