Chère fonceuse…

Accueil/Réflexion/Chère fonceuse…

Chère fonceuse…

par Tania Boucher

Ah toi, les sorties de zone de confort, ça te connaît! Alors que j’angoisse juste à l’idée de délaisser mes vieilles pantoufles, toi, tu carbures aux défis et tu accomplis à vitesse grand V. Du moins, c’est ce que je perçois de toi.

Une partie de moi partage ta fougue pour la nouveauté, les défis et le désir de s’accomplir. Une autre partie craint une souffrance associée à la nouveauté et aux défis. Peut-être est-ce un rappel de mon cardio, de mes muscles endoloris par toutes mes sorties de zone liées aux sports.

Tu domines ton monde

Je te vois bien, en sprinteuse aguerrie, enfiler tes atours les plus confortables pour dominer le monde. Dominer ton monde. Tu es le changement que tu veux voir dans le monde, et ce n’est pas dans l’inaction que ça se passe, hein! Et l’inaction, c’est pas toi.

Tu sais que le monde a besoin que tu te retrousses les manches, que tu fonces et qu’en t’accomplissant, tu laisses ta trace positive autour de toi. Tu es belle à voir aller. Je me reconnais tellement en toi. Avant. Avant que ralentir rime avec s’accomplir.

Apprendre à m’ancrer et à ralentir pour m’accomplir

Parce que je n’ai pas su, sainement, vivre avec ce feu en moi. Je me suis consumée de l’intérieur, tant qu’il a fallu beaucoup de terre pour éteindre ce brasier. Cette terre, rassurante, ferme, solide où m’ancrer. Pour te regarder foncer. Et parfois t’envier.

Il m’a fallu un bon moment pour apprendre à m’ancrer tel un arbre. J’ai dû prendre ce temps pour ralentir, en te regardant t’accomplir, afin de comprendre ces deux parties dominantes de moi. Le désir ardent de m’accomplir et celui, vital, de ralentir.

Mais tu sais quoi? Ce fut nécessaire pour être prête, moi aussi, à foncer avec toi. Bon, on ne fonce pas de la même façon, mais on fonce toutes deux à notre façon. J’ai compris que j’ai besoin d’être bien ancrée pour me réaliser, et éviter qu’un feu de forêt me consume.

Au fond, ralentir c’est ma façon à moi d’être prête pour m’accomplir. L’inverse ne fonctionne pas pour moi, car en fonçant tête baissée, je tombe plutôt que de freiner doucement. Mais peut-être est-ce que ça fonctionne pour toi? Ou pas? Dans le fond, de l’extérieur, on ne le sait pas, on ne le voit pas. Il n’y a que toi qui le saches.

S’accomplir à son rythme, un mode de vie

Mais l’important est que, toi et moi, nous puissions nous accomplir. Chacune à notre façon, chacune à notre rythme. Car je sais que, toutes deux, avons une mission, plus grande que nous. Je ne connais pas la tienne. Mais la mienne, elle vient de ce que j’ai appris en te côtoyant. Qu’il m’est nécessaire, vital même, de ralentir pour m’accomplir.

Je me suis donc donnée la mission de partager ce mode de vie que je me suis créé et qui permet de ralentir pour s’accomplir. Il est pour moi la clé d’une vie sans compromis, où tout peut être vécu, dans l’ici et maintenant, en pleine conscience et pleine présence.

On a toutes quelque chose à partager pour changer le monde, n’est-ce pas, chère fonceuse?

Quelle est ta mission qui te donne envie de foncer, tête baissée?

À propos de l’auteur:

Consultante certifiée Nova et fondatrice de Ma voix, ta voie, j’aide les gens à ralentir pour s’accomplir par le biais d’outils efficaces et simples afin de faire rayonner leur personnalité unique. Par le biais du Profil Nova, je les accompagne à mieux se connaître, mieux communiquer et à s’aligner à leurs valeurs et motivations afin de passer à l’action en cohérence avec qui ils sont vraiment. Pour découvrir plus en détail ce que je propose: www.taniaboucher.com et www.mavoixtavoie.com

3 Comments

  1. Chantal Bourassa 27 mai 2018 à 10:54 ␣- Répondre

    Ton mot tombe pile ce matin, je reflechis sur ma vie sur ce que j’ai accomplis jusqu’ici. Et moi aussi ma vie vas mieux quand je ralentis avant une grande decission tout est plus clair.

  2. Marie-Pier 27 mai 2018 à 2:14 ␣- Répondre

    Merci pour ce texte qui me rejoint beaucoup en ce moment. <3

  3. Lunesage 30 mai 2018 à 8:41 ␣- Répondre

    Lunesage
    Peindre. Aller à un concours exposition à Sutton. Sorti de confort. Entouré d’inconnu, c’est pas confortable, pour moi. Je vais faire une autre exposition, je sais pas encore quand, ni où….
    Comme Sutton, une opportunité va arriver et c’est parti.
    Vivement prendre le temps, pour reconnaître ce qui se présente à nous!

Laisser un commentaire

Il y a toujours une bonne raison
Téléchargez GRATUITEMENT le ebook « Pourquoi écrire? » et commencez dès maintenant à changer le monde... un mot à la fois! 
Je télécharge 
Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et fournir des fonctionnalités supplémentaires.​​
En savoir plus