Accueillir la souffrance d’un proche sans s’oublier

Accueil/Réflexion/Accueillir la souffrance d’un proche sans s’oublier

Accueillir la souffrance d’un proche sans s’oublier

Par Suzie Champagne

L’été a déjà tiré sa révérence emportant avec lui cette magnifique chaleur ainsi que tous nos souvenirs de vacances qui nous semblent déjà bien lointains. Le petit train-train quotidien a repris et par la même occasion, nos petits trésors sont retournés à l’école. La routine métro-dodo-boulot est bel et bien entamée.

La déprime saisonnière nous guette

Le temps passe rapidement, si bien que pour plusieurs d’entre nous, nous n’avons pas remarqué que les feuilles des arbres ont changé de couleur, que les journées raccourcissent de plus en plus et que les rayons du soleil se font plus discrets. Ce que nous avons probablement tous remarqué par contre, c’est que ce changement de climat affecte notre moral et laisse place à la déprime saisonnière. Même si cette dernière est brève et qu’il existe bon nombre de trucs et astuces afin d’en minimiser ses effets, elle est bel et bien présente, même chez les plus optimistes d’entre nous.

Eh oui! Même si je suis une personne positive de nature, j’en suis affectée moi aussi! Et cette année, ce sera tout un défi de m’en débarrasser, même si je suis outillée pour y faire face.

Cet été, lors de mon premier jour de vacances, j’ai dû accompagner un proche à l’hôpital, car ses symptômes ressemblaient à une crise cardiaque. Prise rapidement en charge par le personnel médical, cette personne avait plutôt fait une crise d’angoisse en raison d’un épuisement professionnel lié au stress qu’elle vivait au travail. En plus d’apporter une situation financière des plus précaires, ce diagnostic médical a engendré son lot de complications. L’état de cette personne à bout de souffle, même si elle est la prunelle de mes yeux, affecte mon moral.

Soutenir un proche tout en se préservant

Ainsi, en vivant auprès d’une personne épuisée, je risque d’être plus fragilisée dans les prochaines semaines. En sachant que mon niveau d’énergie sera plus bas, j’ai décidé d’ouvrir mon cœur afin de te faire part de mes réflexions sur le sujet, et parce que je sais que d’autres le vivent aussi.

Afin d’alléger ta lecture, sache que dans un premier temps, je te donnerai deux idées pour accueillir l’autre dans ses propres défis. Par la suite, je me concentrerai sur toi, parce qu’à mon avis, il est primordial d’accueillir la souffrance de l’autre sans s’oublier au passage.

Être à l’écoute et empathique face à la souffrance de l’autre :

Quand une personne de notre entourage a des problèmes de santé ou qu’elle est à bout de souffle, même si on ne comprend pas toujours les causes, il est essentiel d’être à l’écoute de l’autre en la laissant s’exprimer sans jugement et en lui témoignant de l’empathie face à ce qu’elle ressent.

Dans les moments difficiles, il est toujours agréable de savoir qu’on peut compter sur le soutien d’une personne qui nous aime et que le cas échéant, elle pourra nous donner une petite tape dans le dos afin de nous donner la force de continuer, malgré l’épreuve. Parfois, quand on accompagne une personne qui vit des défis particuliers et qu’on ne sait pas quoi dire, le silence peut être la meilleure attitude à adopter.

Être présente pour l’autre, malgré toute l’imperfection de la situation, c’est ce qui fait toute la différence.

Encourager l’autre à suivre les recommandations de son médecin ou de son professionnel :

Malgré notre bonne volonté à vouloir aider cette personne que nous chérissons, très peu d’entre nous avons un diplôme adapté afin de pouvoir émettre les bonnes recommandations.

Par contre, il nous est possible d’encourager cette personne dont les émotions peuvent être fragilisées à suivre les conseils de son médecin ou du professionnel qui la suit. Parfois, c’est le premier pas qui est difficile à faire. Si la personne se sent soutenue dans le processus, elle parviendra à le faire même si la peur l’empêche d’avancer.

Par exemple, en plus de devoir prendre de la médication, le médecin traitant de la personne de mon entourage lui a demandé d’écouter de la musique zen et de choisir des activités physiques : méditation, yoga ou marche.

L’encourager à vaquer à ses occupations et l’accompagner dans ses activités font toute la différence. Maintenant, cette personne intègre ses activités dans son calendrier, ce qui lui permet de se sentir de mieux en mieux et de retrouver l’énergie souhaitée.

Être à l’écoute de ses propres émotions et de son corps :

Quand une personne de notre entourage ne se sent pas bien physiquement ou moralement, cela nous attriste, pèse sur nos épaules et affecte notre niveau d’énergie. Souvent, même si on aime cette personne plus que tout, on se sent impuissante face à la situation. On aimerait tellement que tout redevienne comme avant, que ses yeux brillent à nouveau et qu’elle retrouve son sourire.

Afin de faire une différence et améliorer son sort, on s’investit corps-cœur-âme dans le rétablissement de la situation à un tel point qu’on oublie de prendre soin de nous-mêmes. En période de déprime saisonnière, il se peut que le stress qu’engendre cette épreuve s’intensifie.

C’est pourquoi je t’invite à demeurer vigilante et à l’écoute de toi-même. Être à l’écoute de ton propre corps et accueillir tes émotions vont être indispensables afin de garder le cap. Si une journée tu es émotivement instable et pas en mesure d’accueillir les confidences de l’autre, c’est OK. Si ton corps t’envoie des messages, des signes de fatigue, je t’invite à les noter puis à trouver des solutions pour respecter ton rythme.

Bien s’entourer et développer son réseau :

Lors d’une conférence à laquelle j’ai assisté il y a quelques années, j’ai pris conscience que j’étais la moyenne des 5 personnes que je côtoyais le plus souvent. Si je m’entoure de personnes négatives, j’ai un potentiel plus élevé d’être négative et si je réserve du temps de qualité auprès de gens positifs, mon niveau de bonheur augmente instantanément.

Afin d’être plus de bonne humeur et de voir la vie avec des lunettes roses, j’essaie de m’entourer de personnes dynamiques et charismatiques chaque jour, surtout en période de déprime saisonnière. Pour moi, le rire et le plaisir ont toujours fait partie de mon quotidien et, même en présence d’une personne à bout de souffle, j’essaie de dédramatiser en utilisant l’humour.

Si tu sens que la situation est lourde en ce moment et que tu es sur le point d’être toi-même à bout de souffle, je t’invite à développer ton réseau et à aller vers des personnes qui sont déjà passées par là et qui s’en sont sorties. Elles te tendront la main, ce qui te permettra de ventiler et d’alléger tes épaules par le lâcher-prise.

Comme le dit si bien le dicton « seul on va plus vite, ensemble on va plus loin », en t’entourant, tu parviendras à escalader la montagne avec beaucoup plus d’énergie.

Connaître ses limites et prendre un temps de répit :

Si, en ce moment, tu as l’impression d’en avoir trop sur les épaules et que tu es sur le point de flancher parce que tu soutiens une autre personne dans une épreuve difficile, je t’invite à prendre un temps d’arrêt. Ce pas de recul va te permettre de mieux avancer par la suite et de voir la lumière au bout du tunnel. Parfois, on n’ose pas le faire parce qu’on se sent responsable de la personne qu’on aime et coupable de faire passer notre bonheur avant le sien. Dis-toi que si tu dépasses tes propres limites, tu ne pourras pas offrir ton aide.

En cette période sujette à la déprime saisonnière, j’ai envie de te faire parvenir un baiser tout neuf de santé et je te souhaite un nouveau souffle de bonheur. Que la douce brise d’automne te donne envie de t’emmitoufler sur le bord du feu, avec ceux que tu aimes.

Puisses-tu ralentir pour te remémorer de doux souvenirs de l’été et te préparer à accueillir le silence ressourçant de l’hiver. Et surtout, l’automne est tellement plus qu’une déprime saisonnière, il offre un vent de changement qui nous permettra de semer de nouvelles récoltes, le printemps venu… Et ainsi de suite, au gré des saisons!

De ton côté, as-tu à soutenir un proche en cette saison? Que comptes-tu faire pour préserver ton énergie?

À propos de l’auteur:

Je suis la fille aux mille et un projets! Auteure et conférencière, j'ai longtemps fait rire les gens avec ma première entreprise, Rire en Action. Récemment, j'ai découvert ma mission de vie qui m’a mené à créer, Escapade Répit Bonheur. Cette entreprise de service aide les gens à prendre un temps d'arrêt, loin de tout, afin de concrétiser leur projet de vie. Pour découvrir plus en détail ce que je propose: www.escapaderepitbonheur.com

Laisser un commentaire

Il y a toujours une bonne raison
Téléchargez GRATUITEMENT le ebook « Pourquoi écrire? » et commencez dès maintenant à changer le monde... un mot à la fois! 
Je télécharge 
Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de navigation et fournir des fonctionnalités supplémentaires.​​
En savoir plus